Première défaite de notre équipe en déplacement à Tarbes.

Depuis la 2e journée de championnat, où j’ai vu les jeunes Tarbais à l’action face à l’entente Ciadoux -Riscle   et la facilité avec laquelle le jeune Oscar Pirès avait battu Jean-Claude Bilheran (1603) j’avais pressenti que le déplacement à Tarbes ne serait pas une simple formalité .

Sous classés d’au moins 200 points, ces jeunes ont prouvé que leur potentiel est bien réel.

Dommage qu’ils aient déclaré forfait face à Condom 2 ! J’aurais aimé voir s’ils auraient été capables de surclasser l’équipe qui, en tête de la poule G, a gagné sans coup férir 3 à 0, économisant par là-même l’un des 2 seuls déplacements de la saison ( ce qui lui fera  un seul déplacement  pour 5 matches à domicile ).

Mais revenons au match d’hier :

Pierre Lalondrelle , en grande méforme depuis le début de la saison, s’est fait “miniaturiser” en 20 coups au premier échiquier (il jouait avec les Noirs contre le mieux classé des jeunes Tarbais, Oscar Pirès (1411) .

Vite après , au 4e échiquier, c’est Jacques Bast qui s’incline  avec les Blancs face à Jules Berthou (1216).

Une heure à peine après le début du match, nous voici menés 2 à 0 !

Une entrée en matière qui nous interdit toute partie nulle si on veut gagner le match.

Heureusement , après deux heures de jeu, notre “Monsieur 100%” (j’ai nommé Fabrice Couget ) marque le premier point de notre équipe et réduit le score à 2 – 1.

Pendant la 3e heure de jeu, François Merlet  ramène le score à 2 à 2 en remportant une finale serrée au 2e échiquier.

Pour ma part, j’aurais pu annuler facilement par des échecs perpétuels . Mais la nulle ne suffisait pas !

J’ai donc dû batailler pour essayer de gagner une position dans laquelle mon adversaire , le jeune David Amyrian, me force à lâcher mon fou contre un pion passé arrivant à dame.

Mais je m’accroche et après une série d’échecs (et malgré le cavalier de retard) je me retrouve avec deux pions passés liés à l’aile dame qui valent plus que son cavalier(sauf erreur grossière de ma part, bien sûr !).

Et nous arrivons à la position suivante (que vous pouvez disposer sur un échiquier si vous voulez voir comment , après avoir lutté plus de 3 heures, on perd une position gagnante !) :Blancs :Rc5, De6, Cd4 Noirs :Rh4, Df4, Ph5, Pg4

Ici, au 75e coup, les Blancs jouent De7 + .

Quiconque aurait joué Rh3 qui gagnait probablement ; mais croyant que l’interposition  75… D g5+ forçait l’échange des dames je n’ai vu 76- Cf5 + qu’après avoir joué ma dame juste avant qu’il le joue et que j’abandonne aussitôt !

Voilà comment une bourde énorme met fin à une série de 4 matches sans défaite !

Mea culpa, mea maxima culpa !

Tout espoir de finir premiers de poule s’envola sur  75-Dg5?? (il eût fallu gagner nos trois derniers matches, y compris face à Condom 2 lors de la 7e journée de championnat).

Il ne nous reste plus qu’à féliciter sportivement nos jeunes vainqueurs qui n’ont pas volé leur victoire!

Mais que serait-il arrivé le 16/12/2018 si cette équipe était venue à Marciac affronter Condom2 au lieu de déclarer forfait ? Nous ne le saurons jamais !

Petite piqûre de rappel pour dire à nos fidèles lecteurs que le premier tournoi de Marciac (réservé aux joueurs ayant moins de 1500 Elo  et limité à 32 joueurs au maximum) n’est pas encore complet. Voir les conditions dans l’article précédent du blog.

Nous vous informerons par un article lorsqu’il sera trop tard pour s’inscrire. Mais si vous avez l’intention de participer, mieux vaudrait ne pas attendre la dernière limite !

Patrick